Les Communautés de la Martinique
Les Sœurs de Saint-Paul de Chartres, une Congrégation répartie en 13 Provinces, 7 Districts et 4 Régions. La Province Antilles-Guyane est implantée dans les diocèses de Guyane, Guadeloupe et Martinique.

L'année 1818 marque l'arrivée de nos communautés en Martinique, tout d'abord à l'hôpital militaire de Fort-Royal (devenu depuis Fort-de-France) puis dans les autres hôpitaux et hospices de la ville, ainsi qu'à Saint-Pierre, Trinité, Marin, Lorrain, Saint-Esprit et Lamentin. On retrouve aussi nos sœurs dans des écoles de Fort-de-France et de Saint-Pierre, de même que dans des ouvroirs et orphelinats. Ce sera ensuite le service de la catéchèse au niveau de plusieurs paroisses.

Administrativement, le département de la Martinique est un département d'outre mer (DOM), mais également une région de France. Cette région est constituée d'un seul département ayant le même nom.

Le département de la Martinique porte le numéro 972 et est composé de 4 arrondissements , 45 cantons et 34 communes. Plus bas vous trouverez la carte de France, de la Martinique ainsi que la carte satellite de la Martinique.

La Martinique est située dans l'arc des Petites Antilles, dans la mer des Caraïbes, entre la Dominique, au nord et Sainte-Lucie au sud, à environ 450 km au nord-est des côtes du Venezuela, et environ 700 km au sud-est de la République dominicaine.

Elle est peuplée de près de 400 000 habitants.

La Maison Provinciale :
La Martinique abrite aussi la Maison Mère des Sœurs de Saint-Paul de Chartres, pour les Antilles et la Guyane. On peut y voir plusieurs communautés. Là se déroulent les retraites annuelles de toutes les Sœurs de la Province des Antilles Guyane. Elle peut aussi accueillir nos Sœurs Antillaises en service en Haïti.
A la Chapelle de la Maison Provinciale :
Différents temps de prière permettent à la communauté réunie de partager avec de nombreux laïcs, l'office divin et la messe.
Laudes : 6h10 (dimanche 7h00) • Messe : 6h40 • Chapelet : 17h00 • Vêpres : 17h30 • Complies : 20h00
L’Infirmerie :
Elle accueille nos Sœurs ainées malades ou en reposance après de nombreuses années d’activités à l’hôpital, en paroisse ou ailleurs.
L'aumônerie
La Chapelle
Le Noviciat :
Qui est la maison de formation à la vie religieuse à la suite du Christ selon l'Evangile. La Postulante, et plus tard, la Novice y découvre progressivement les exigences de sa vocation et le sens de la mission d'une Soeur de Saint Paul dans l'histoire et la vie de la Congrégation.

Le Noviciat
Qui est la maison de formation à la vie religieuse à la suite du Christ selon l'Evangile. La Postulante, et plus tard, la Novice y découvre progressivement les exigences de sa vocation et le sens de la mission d'une Soeur de Saint Paul dans l'histoire et la vie de la Congrégation.












La Communauté du Fourneau & Foyer la Providence

Tout ce que vous avez fait à l'un de ces petits
qui sont mes frères, c'est à moi que vous l'avez fait.
Mt 25/40
Au cœur de la ville de Fort de France, une communauté de Soeurs de Saint Paul au service des plus pauvres.
Cette œuvre est installée dans la première maison des Sœurs en Martinique. La mission principale du Fourneau dès sa fondation et demeure aujourd’hui : d’assurer la distribution de repas chauds ou de denrées alimentaires à tous les nécessiteux qui se présentent.

Si l’œuvre bénéficie de l’aide financière de la Mairie de Fort de France, de la CAF et de la Caisse d’Epargne, et des clubs : « Lions, Kiwanis et Rotarien, la providence Divine est toujours omniprésente. La loi de la Départementalisation oblige l’œuvre à se mettre aux normes.
Une déclaration préalable est déposée à la préfecture de Fort de France en Avril 1952.
Erigée en association (loi 1901) sans but lucratif. le premier bureau est constitué ; les statuts et le règlement intérieur sont déposés en préfecture.
Le Fourneau économique reste la principale institution à assurer une alimentation de masse dans la rue. Ce qui lui a permis d’obtenir en 2007, une augmentation de 30% de la DSDS.
Cent cinq ans après la création du Fourneau, les sœurs ont donc réussi à maintenir cet équilibre qui leur permet de répondre aux exigences actuelles de la mission tout en restant fidèles à l’esprit des origines de la Congrégation.

La
Communauté du Morne Rouge

La communauté du Morne-Rouge est établie depuis 1948. Elle avait à l’origine mission d’accueillir les Sœurs ayant besoin d’un temps de repos, et parfois les Novices pour un peu de vacances.
Les Sœurs qui composaient cette communauté étaient généralement des Infirmières, offrant leurs services aux personnes des alentours en quête de soins ou d’écoute ; visitant les malades et les personnes seules des différents quartiers de la commune.
Notre Dame de la Délivrande
patronne de la Martinique
Actuellement, les Sœurs infirmières ou non, restent toujours disponibles pour les accueils, sans soins particuliers aux malades, les visitant et leur portant la communion.
Elles participent en outre au mouvement cœurs vaillants-âmes vaillantes, à la catéchèse, au Conseil Paroissial.
Cette communauté demeure un lieu où chacune des Sœurs de la Province peut prendre un temps de repos bien mérité.
La Communauté du Foyer Saint Benoît
La Communauté du Lorrain
(Oeuvre paroissiale)

Il s’agit d’Œuvre paroissiale où depuis de nombreuses années les soeurs sont connues. En effet, elles ont travaillé à l'hôpital , résidant dans l’enceinte de cet Etablissement.

Aujourd'hui on les retrouve au service de la catéchèse, des mouvements d'Action Catholique de la visite des malades etc... Leur présence discrète mais efficace les font apprécier de la population.


La Communauté du Lamentin
(Oeuvre paroissial
e)
Oeuvre paroissiale
Une communauté implantée dans une ville de près de 40.000 habitants, grand centre de commerce ; car nous y trouvons la grande zone industrielle de la Martinique. Depuis 1853, les soeurs de Saint Paul sont présentes sur ce territoire. Après leur départ de l'hôpital, la communauté est maintenue ; mais au service de la paroisse , des visites et communion aux malades. Nous retrouvons une soeur active sur la paroisse.

Entre autres activités cette communauté demeure un lieu où chacune des Sœurs de la Province peut prendre un temps de repos bien mérité.



La Communauté de Trinité

Communauté paroissiale, établie dans la paroisse de Trinité le 30 Août 1997 avec pour mission : une présence active des Sœurs de St Paul dans ces différents apostolats :

Catéchèse : préparation des jeunes et des adultes au sacrement de Confirmation
Accompagnement de mouvements de jeunes : Jeunesse Mariale ou un groupe de Post-confirmés.

Liturgie :
• préparation de l’église pour les célébrations liturgiques: décoration
• équipe liturgique : préparation de la liturgie eucharistique du dimanche

Pastorale de la santé : visite des malades et communion à domicile ou à l'hôpital.
Catéchèse avec des adultes se préparant à la Confirmation.
La Communauté de la Ruche
En 1862, Monseigneur Le HERPEUR, avec les dames bienfaisantes de Fort-De-France, crée « L'OUVROIR des jeunes orphelins » qui a pour mission de venir en aide à tous les enfants orphelins et déshérités.
En août 1971, les nouveaux locaux accueillent les pensionnaires. Ayant étendu son habilitation aux cas sociaux en général, l'association prend le nom de « Association la Ruche, Ex Foyer des orphelins » en 1973.
Mais la baisse progressive de la clientèle au cours de la décennie 80, va entraîner une nécessaire reconversion. C'est ainsi qu'en plus de la Maison d'Enfants à Caractère Social, en 1986, un Foyer de Jeunes Travailleurs verra le jour dans un bâtiment désaffecté et réaménagé à cet effet.


La Communauté des Anses d'Arlets
(Oeuvre paroissiale)


Toutes les Soeurs de la Martinique, entourant Mère Myriam
lors de son passage au mois de Mai 2012


Deux évènements de l'été à la Maison Provinciale
28 Août 2012

- Le Jubilé de nos soeurs
- le passage de son Excellence le Cardinal Robert SARAH

Le Mardi 28 Août 2012, nous avions la grande joie d’accueillir à la chapelle de notre Maison Provinciale, son Eminence le Cardinal Robert SARAH .
Accompagné de l’Evêque du Diocèse, Monseigneur Michel MERANVILLE, le Cardinal de passage à la Martinique, venait concélébrer avec le responsable du Diocèse, une messe d’action de grâce.
Action de grâce de huit de nos Sœurs. En effet, ce jour là ;
- Sœur Séraphine de Marie
- Sœur Bernard du Sacré Cœur
- Sœur Marie-Gérard
- Sœur Marie-Bernadette
- Sœur Marie-Emmanuelle : fêtaient leur soixante ans de Profession religieuse, tandis que :
- Sœur Daniel de Marie
- Sœur Denise de Saint Jean fêtaient leur cinquante ans de vie religieuse.
Quant à
- Sœur Mathilde de Marie, elle rendait grâce pour ses vingt cinq ans de Profession religieuse.
L’homélie du Cardinal, basée sur Saint Augustin dont c’était la fête ce jour là, nous invitait à suivre, cet homme qui n’a pas hésité après sa conversion à se donner entièrement à Dieu :
«Tu nous as fait pour toi Seigneur, et notre cœur est sans repos tant qu’il ne demeure en Toi »
Qu’elle ne fut pas la joie de nos Sœurs ainées de l’infirmerie de recevoir elles aussi la visite de son Eminence qui n’a pas manqué de les bénir et de leur donner un mot d’encouragement ; leur demandant de continuer à se donner toujours avec amour au Seigneur quelque soit la condition de vie dans laquelle elles se trouvaient.
Nous rendons grâce au Seigneur pour tant de bienfaits !


"La Religieuse a un portable et surfe sur internet"
Propos recueillis par Jeremiah CARLTON France-Antilles.fr 08.03.2012
Sœur Daniel Avrila
Soeur Daniel Avrila est une religieuse Martiniquaise qui officie en Guadeloupe. Elle ne vit pas recluse dans un couvent. Bien au contraire ! Elle a un regard très actuel sur le monde qui l'entoure.
Parlez-nous de vous et de votre famille ?

Née en Martinique, je suis la deuxième d'une fratrie de neuf enfants. J'ai perdu mon père et un frère mais j'ai la chance d'avoir encore ma mère. Elle a 103 ans et est encore lucide. Mon père était cordonnier et maître bottier. Pendant la guerre, il fournissait du cuir à tous les cordonniers qui venaient de partout. Ma mère était couturière et tailleur.
Comment êtes-vous devenue religieuse ?

J'ai grandi et j'ai fait toutes mes classes à Rivière Salée. J'étais déjà très pieuse. À l'époque, j'allais à la messe tous les matins et même pendant la période scolaire. J'ai eu la chance de croiser sur ma route le prêtre Pulvar, un homme cultivé qui a tout de suite compris que ma vie était tournée vers Dieu. Il m'a aidée, accompagnée et permis de voir clair en moi-même.
Comment êtes-vous entrée au noviciat ?

Ce désir de faire partie des religieuses devenait une vraie obsession. Alors que j'étais hospitalisée, j'ai rencontré une religieuse. Je l'ai observée prier, et soigner les malades. Cela a été le déclic. J'ai pris contact avec elle. Elle m'écoutait et me conseillait sur mon désir de devenir religieuse. Un jour, elle me fait savoir que les soeurs de Saint-Paul de Chartres avaient besoin de quelqu'un en Guadeloupe à l'hôpital général. Je suis alors partie travailler avec les soeurs de cette congrégation. C'est là que j'ai fait ma demande pour rentrer au noviciat, au plus grand désespoir de ma mère qui avait d'autres projets pour moi. Le 8 décembre 1961, à 20 ans, j'ai fait ma rentrée officielle au noviciat à Fort-de-France sur la route de Didier. La supérieure est venue m'accueillir, on m'a habillée d'un habit noir avec un petit voile et on m'a dit d'aller dire au revoir à mes parents. Pour la première fois, j'ai voulu faire marche arrière quand j'ai vu mon père sortir un mouchoir et verser quelques larmes. Je savais que je venais de tout quitter pour me consacrer à ma nouvelle vie et cela fait 50 ans que je suis au service du Seigneur.
Que s'est-il passé pendant toutes ces années ?

Il faut avoir la vocation parce que la vie de religieuse n'est pas si facile qu'on le pense. Il m'est même arrivé de pleurer. J'ai été orientée vers le scolastique. Je voulais soigner les malades à l'hôpital. Je suis revenue sur les bancs de l'école pour préparer mon baccalauréat alors que j'enseignais déjà au pensionnat de Bouillon. Le bac en poche, je suis partie à Rome pour poursuivre des études de théologie. J'ai passé tous mes diplômes, ce qui m'a permis d'exercer pendant une dizaine d'années dans le diocèse de Fort-de-France. De retour en Guadeloupe, je participe à une formation diocésaine à Basse-Terre avec les Pères Modetin et Chalder, venus nous prêter main-forte. J'interviens aussi sur Radio Massabielle le lundi matin, toujours dans le cadre de la formation théologique.

Quel regard portez-vous sur le monde qui vous entoure ?

Ce n'est pas parce qu'on est religieuse qu'on est sorti du monde. Dans l'Évangile, le Seigneur a dit : « Vous êtes dans le monde, mais vous n'êtes pas du monde ». On ne peut pas vivre, aujourd'hui, les yeux fermés et s'enfermer dans sa bulle sous prétexte qu'on ne doit pas regarder autour de soi parce qu'on est religieuse. La société a évolué et les hommes avec. La religieuse a un portable, surfe sur internet et doit faire l'effort de s'adapter au monde moderne qui l'entoure. C'est en s'ouvrant à la communication qu'elle parviendra à accomplir ce travail d'évangélisation qui est la mission première de l'Église. À propos de la politique, chaque chrétien doit savoir ce qui se passe dans son pays, sa ville, sa communauté. Vivre la politique, c'est avant tout s'informer et se former, s'intéresser à ce qui se passe dans la cité. Fini le temps où on allait voter juste pour émarger sa carte électorale. Il faut voter avec conscience parce que l'on veut changer les choses. Par ailleurs, j'ai beaucoup côtoyé les jeunes et j'ai pu constater qu'il y a une grande souffrance chez eux. Ils ont grandi si vite et les parents ont été dépassés. Il ne faut pas les condamner, mais les écouter, chercher à les comprendre, les rassurer et nous verrons qu'ils vont se confier à nous et partager avec nous un certain nombre de choses qui nous échappent. Nous avons beaucoup à apprendre de ces jeunes alors ne leur fermons pas la porte.
Que représente pour vous la Journée de la femme ?

Journée de la femme, des secrétaires, des grands-mères... On met l'accent sur une date et après c'est fini. La femme a une place importante dans la société et ce depuis les temps anciens. On a trop longtemps passé sous silence ses capacités. Elle n'a pas à rougir de la notoriété des hommes. Ce n'est pas une journée consacrée à la femme qui va changer quelque chose, sauf à mettre en avant cette exploitation honteuse de la femme, la femme objet, la prostitution...
La question que l'on peut se poser, jusqu'à quand compte-t-on utiliser l'image de la femme à des fins publicitaires, commerciales et sexuelles ?
Quels sont les loisirs d'une religieuse ?

Tout le monde est sous pression, stressé et même chez les religieuses, cela se ressent. Le temps consacré aux loisirs est infime. Mes loisirs sont la lecture, la couture, la peinture, la télévision, internet... La lecture est ma véritable passion, quelque fois je regarde un bon DVD. À part les bouquins de théologie, j'aime beaucoup les romans policiers et partout où je suis, j'emporte un livre avec
J M J Rio Brésil
Juillet 2013

Témoignage :

Avant de commencer mon témoignage je tiens à rendre grâce au Seigneur pour ces JMJ qu’Il m’a permis de vivre.
Ce fut pour moi un moment de grâce que je n’oublierai jamais ; on m’avait parlé des JMJ de cette ferveur des jeunes ; mais vivre la chose est encore plus impressionnante.
Deux choses m’ont particulièrement marquées :
• la veillée
• la messe d’envoi

J’ai vu les jeunes dans un recueillement profond au moment de l’exposition du Saint Sacrement , et un au moment de silence tout aussi profond durant l’homélie du Pape. Ces moments de silence profond marquent à mon avis le désir qu’ils ont que quelque chose change dans leur vies.

Enfin je peux l’affirmer que l’Eglise à encore de beaux jours devant elle ! Contrairement à ce qu’on veut nous faire croire.


Sr Thérésa


Maison Provinciale
du 19 au 28
Août 2013
Retraite annuelle, thème :
- Parole de Dieu
- Silence de Dieu
- Présence de Dieu

Prédicateur : Père Nicolas-Bernard VIRLET O.P.

Jubilé d'Or et d'Argent


« Le Seigneur nous accompagne aujourd’hui. Dieu est maître de la Parole. Le silence est le lieu où Dieu nous parle. Nous sommes des êtres de silences, des êtres de parole.
Il y a des bons comme des mauvais silences, mais le silence de vie est le secret du bonheur.
« Aime le silence, mets toi à son école, il est ton maître »
Il n’y a pas d’âge pour suivre le Christ, l’obéissance de la foi, nous invite comme Abraham à quitter à partir pour rencontrer le Seigneur, à faire un vide grenier intérieur
Quand Dieu se tait, c’est qu’Il nous donne sa Parole sur la croix, Parole d’amour.
La Vierge Marie n’a eu qu’une parole « Oui », elle a vécu dans la présence de Jésus, figure par excellence de Celle qui a cru.
Aimons jusqu’au bout de l’Amour, c’est le secret de la joie, mettons en pratique Sa Parole et demeurons avec Lui dans le silence. »

Ouverture de la retraite par Sr Agathe
Beaucoup d'attention
Sr Daniel et Sr Léonie Sébastien en gros plan
Au premier plan nos soeurs JMJISTES


L'heure de la conférence
Père Nicolas-Bernard (Dominicain)











Une assemblée de 39 soeurs
Les visages sont souriants
On voit beaucoup de visages jeunes
Elles sont captivées !!!















La Communauté de la Maison Provinciale
Maison Provinciale façade principale
Le bâtiment Louis chauvet
Le Caveau de la Maison Provinciale
Le Noviciat
Sr Marie Denise
Soeur Marie Bruno
Soeur Mathilde de Marie
Soeur Constance Maria
Soeur Marie Joseph de la Croix
Soeur Marie Emmanuelle
Soeur Léonie Sébatien
La vérification des médicaments
Soeur Rose Marie
Soeur Josette Christiane notre organiste
Soeur Anne Marie
Soeur Laurent
Soeur Joseph Michel
La communauté réunit pour partager le pain ...
Soeur George-Catherine
Seigneur bénis toutes nos soeurs
Toutes celles qui savent s'oublier
Bénis celles qui peuvent encore faire la cueillette
Seigneur bénis toutes nos soeurs :

Bénis toutes les personnes qui travaillent
Chapelle
Cour intérieure
Chapelle
Supérieure Provinciale
Supérieure de la Maison Provinciale
Secrétaire Provinciale
Econome Provinciale
Responsable de la CAVIMAC
Responsable de la lingerie
Responsable de l'Infirmerie
Du sérieux au travail
notre standardiste
Quelle joie d'avoir un tel instrument à la communauté
Responsable de la liturgie
Responsable de la buanderie
et le vin qui réjouit le coeur de l'homme

Responsable du réfectoire

Bénis celles qui ont encore un peu de force
Malgré leur grand âge
Celles qui gardent malgré tout le sourire
Toutes celles qui se donnent sans compter
dans notre communauté
Célébration D'investiture de Soeur Marie Denise MORTON
Supérieure Provinciale
Mardi 27 Mai 2014
Accueil de la lumière :
• "Le Christ Ressuscité, Lumière du monde, Lumière de Vie, qui éclaire tout homme."

Extrait du Livre de Vie :
« La Congrégation pour les religieux et les Instituts séculiers, souhaite vivement que les Sœurs de Saint Paul de Chartres, fidèles à l’esprit de leurs fondateurs, observent leurs constitutions avec simplicité et grande disponibilité. »

Accueil de la Supérieure Provinciale :
Mues par la Parole de Dieu, nous accueillons dans la joie et l’amour, dans un grand esprit de foi, Sœur Marie-Denise, notre nouvelle Supérieure Provinciale et nous la remercions vivement de faire la volonté de Dieu en acceptant cette nouvelle mission.
Qu’elle soit bénie du Seigneur et par nous toutes.
Une Province : trois Diocèses
« Vivons la Parole – Soyons lumière »
Parole de Dieu, Parole de Vie...
Proclame la Parole à temps et à contre temps
"Ta Parole est notre pain, notre vie, notre lumière… »
"La Parole de Dieu nous remplit de joie"
Accueil fraternel
"La charité anime la prière. Dieu, en manifestant son Amour,
nous attire à Lui et nous invite au don total"
"Ainsi la vie s'unifie : la prière anime l'action, l'apostolat prolonge la prière et y reconduit"

Le fruit du silence est la prière
Le fruit de la prière est la foi
Le fruit de la foi
est l'amour
Le fruit de l'amour est le service
Le fruit du service
est la paix.
Mère Thérésa
Juillet - Aout -
Mois de :
- Reprise Spirituelle
- Retraite annuelle et Promesses des Amies de Saint Paul
- Retraite annuelle des Soeurs de Saint Paul
- Jubilé (de vie religieuse : 25
- 50 et 60 ans)
28 Aout 2014

En la fête de Saint Augustin, Mgr Michel Méranville a présidé la Messe d’action de grâces célébrée au Noviciat de Didier, en présence des 15 soeurs qui fêtaient leur jubilé ( 60 ans, 50 ans et 25 ans de vie religieuse) et qui ont renouvelé publiquement leurs voeux.
- Père Gilles Danroc, op, prédicateur de la retraite donnée aux soeurs en ce mois d’Août, père
Peter Caesar, prieur du monastère bénédictin de Terreville,
père Marcel Crépin, vicaire épiscopal,
père Claude Anglio et père Luc Philipon concélébraient cette Eucharistie.
RENCONTRE FRATERNELLE DES SOEURS DE LA MARTINIQUE
Les Communautés de :
Morne Rouge, Lorrain,Trinité, Anses d'Arlets
Lamentin, La Ruche, Fourneau
,Terreville, et La Maison Provinciale
à FORT DE FRANCE
: LUNDI 29 DECEMBRE 2014
DIMANCHE 12 AVRIL 2015 FÊTE DE LA MISERICORDE
ORDINATION EPISCOPALE DE MONSEIGNEUR David MACAIRE
Archevêque de la Martinique

Le Nonce Apostolique Monseigneur Girasoli
Le Cardinal Chibly Langlois - Monseigneur David Macaire - Monseigneur Marc Ailet
Petit clin d'oeil du côté de l'infirmerie à la Maison Provinciale
Juillet - Aout - Septembre
Mois de :
- Reprise Spirituelle
- Retraite annuelle et Promesses des Amies de Saint Paul
- Retraite annuelle des Soeurs de Saint Paul
- Jubilé (de vie religieuse : 50 et 60 ans)
Anniversaire d'une centenaire
- Rentrée

Retraite du 19 au 28 Juillet 2015
Thème :

"Se laisser entraîner sur un chemin de bénédiction"
28 Août 2015
28 Août 2015
Jubilé de vie religieuse (50 et 60 ans)
Vendredi 28 Août 2015, en la fête de Saint Augustin, Mgr David Macaire a présidé à 8h la Messe d’action de grâce des Sœurs de Saint Paul de Chartres à la chapelle du Noviciat, Route du Professeur Raymond Garcin, à Fort de France.

Au cours de cette Eucharistie, six Sœurs ont célébré leur Jubilé de diamant (60 ans de vie religieuse) :

* Sr Rita de Jésus Dubagmond
* Sr Geneviève de Jésus Balmy
* Sr Marie-Christophe Ursulet
* Sr Damien Nivert,
* Sr Marie-Madeleine Flériag
* Sr Marie-Théophane Pierre

une Sœur a fêté son jubilé d’or (50 ans) :
* Sr Emilia du sacré-Cœur Tillé.


Dans son homélie, Mgr Macaire a remercié les jubilaires d’être, à l’image des Vierges sages de l’Evangile de ce jour, signes de la puissance de l’amour de Dieu en ayant choisi de consacrer toute leur vie à Dieu et à leur frères.

Centième anniversaire de :
Soeur Camille
du Sacré Coeur de Saint Paul BONNE
20 Août
1915
20 Août 2015

29 SEPTEMBRE 2015
Saints Archanges : Michel - Gabriel - Raphaël
Entrée au Postulat de Michelle

Célébration d'entrée au postulat de Michelle
L'accueil par nos soeurs ainées après la célébration
1er Novembre 2015
Fête des Tous les Saints



En ce jour où l'Eglise fête les Saints et les Bienheureux,
nous avons la joie d'accueillir pour le postulat Sarah qui vient rejoindre Michelle

Rencontre des religieuses de la Martinique
autour de son Excellence Monseigneur David Macaire
au monastère des Bénédictines
en la fête de la Présentation de la Vierge Marie

A l'occasion de cette journée de rencontre inter congrégation au cours de l'année de la vie consacrée les Moniales Bénédictines ont obtenu de Rome la permission de faire visiter le monastère et par là même de pouvoir sortir de la clôture.
Centième anniversaire de :
Soeur Marie Laurence BOCLE
24 Janvier 1916
24 JANVIER 2016
Ce Jour Dimanche 24 Janvier Soeur Marie Laurence BOCLE est venue s'ajouter aux trois centenaires que compte la Province Antilles Guyane
C'est dans l'action de grâce que notre Province a célébrée le 24 janvier l'anniversaire de notre centenaire Sr Marie-Laurence de Jésus BOCLE.

Entourée de sa famille venue pour la circonstance, sa fillieule ses nièces, ses soeurs en communauté, son auxiliaire de vie Soeur Marie Laurence laisse déborder sa joie et sa reconnaissance.

Toute sa mission a été a été au service de la jeunesse, dans l'éducation. Elle a été l'une des pionnièresà oeuvrer dans la mission d'Haïti dont elle garde un grand souvenir.

Maintenant cette mission se poursuit exclusivement par la prière.

Toute mon amitié fraternelle aux du District d'Haïti qui visite ce site, qu'elles gardent l'assurance de mon amour pour elles.

02/02/2015
02/02/2016
CLÔTURE DE
L'ANNEE DE LA VIE CONSACREE
AU MONASTERE NOTRE DA
ME DU MONT DES OLIVIERS
AUTOUR DE L'ARCHEVEQUE Monseigneur David MACAIRE

28 AOUT 2016
Noces d'Argent - Noces d'Or - Noces de Diamant
25 - 50 - 60 années au service du Seigneur et de leurs frères
et Première Profession de Soeur Mireille-Thérèse

Entrée au noviciat, Première Profession temporaire, Célébration Noces d’Argent, d’Or, de Diamant, de Platine! Que d’évènements célébrés en ce mois d’août 2016, et 320e année de notre Fondation, à la Maison Provinciale Antilles-Guyane, Première Province de la Congrégation.

A la sacristie les Prêtres et l'Archevêque se préparent


Le Père Prédicateur de la Retraite visite nos Soeurs malades et les bénit chacune
BONNE ET SAINTE ANNE 2017

“Que le Seigneur te bénisse et te garde !

Que le Seigneur fasse briller sur toi son visage
qu’il te prenne en grâce !

Que le Seigneur tourne vers toi son visage,
qu’il t’apporte la paix !”

VISITE PASTORALE de Monseigneur MACAIRE à la MAISON PROVINCIALE
Vendredi 06 Janvier 2017
VISITE DE NOTRE SUPERIEURE GENERALE
Mère MARIA GORETTI ET Soeur BRIGITTE
du 10 au 31 JANVIER 2017


L'accueil à la Maison Provinciale
Samedi 14 Janvier 2017
Rencontre avec toutes les Soeurs de la Maison Provinciale et du Fourneau
Dimanche 15 Janvier 2017
Rencontre avec les Amies de Saint Paul -
Moment de détente et partage de la Galette

Avec les Amies de Saint Paul de la Martinique
AVEC LE CONSEIL PROVINCIAL
AVEC LA COMMUNAUTE DU MORNE ROUGE
LE CHANT DU SALVE REGINA AVANT DE QUITTER NOTRE PROVINCE
LE MOMENT DU DEPART EST ARRIVE
© 2011-2017 Les Sœurs de Saint-Paul de Chartres | | CMS v2.2.0 © 2011-2017 Lanookaï, tous droits réservés